top of page
  • Claire MARGUERIE

1-2 COMMENT CA FONCTIONNE DANS NOTRE TETE ? LES PENSEES, LES CROYANCES

Dernière mise à jour : 3 mars

1-2- LES PENSEES, LES CROYANCES

Le cerveau n’est pas programmé pour le présent.

Il ne connait que notre passé et il fait des choix limités à partir de nos expériences (réussites ou échecs).

Nos schémas mentaux se sont construits depuis notre conception jusqu’à environ 7 ans.


L’enfant observe la vie qui l’entoure, prend des figures importantes , des référents (parents, un oncle, une maitresse, un prof de sport…) comme modèle et/ ou exemple, et en tire des conclusions. Ces conclusions qui peuvent être spécifiques à une personne, tendent à se généraliser par la suite (toutes les femmes, toutes les figurent d’autorité…).

Cette tendance de l’inconscient à généraliser fonctionne aussi pour les allergies et les phobies.


Une expérience provoque une pensée (le Mental, nos croyances : parfois aidantes, parfois pas) ,

qui génère une émotion (régie par l’inconscient et le cerveau limbique),

qui va générer un comportement ( nos Valeurs, issues de nos croyances).


Les CROYANCES sont toutes les opinions et pensées que nous avons et que nous croyons vraies.

Exemple de naissance de croyance :

*L’enfant grandit en voyant ses parents s’aimer d’amour fou.


L’enfant qui est témoin de cela peut se dire : « L’amour dans le couple est possible » : cette croyance va souvent se généraliser et devenir « L’amour est possible » . L’enfant va développer des valeurs comme : le couple, le mariage, l’amour, l’entraide, la complicité etc..


*Si l’enfant est témoin d’un couple dans la discorde, il peut se dire :


« LE couple, c’est difficile, compliqué »,

Ou : « TOUTES les femmes sont des emm…bêteuses/ TOUS les hommes sont des beaux parleurs et on ne eut pas leur faire confiance » ,

ou :« TOUS les mêmes ! ».

ou : croire les excuses que se donnent les parents : « Se disputer dans un couple, c’est sain ». Euh… depuis il y a eu la communication non violente…


MAIS SI ON REFLECHIT BIEN…

Une émotions se crée donc à partir de cette pensée au devenir de croyance.


Les croyances sont mises en place par l’enfant qui, rappelons-le, n’a pas d’esprit critique (il n’a donc pas de compréhension rationnelle, seulement émotionnelle) et sont figées en son temps et âge, et à vie si on n’y fait rien. C’est-à-dire que lorsque la croyance est en action, c’est l’enfant à l’âge où il l’a mise en place qui réagit et nous régit.


En d’autres termes, nous croyons qu’être « adulte », c’est avoir des responsabilité, une famille à nourrir, payer ses impôts. Alors qu’en fait, la plupart du temps, c’est un enfant qui s’exprime à travers nous. Que serait vraiment être « adulte », alors ?


Tel un explorateur, l’enfant qui découvre et répertorie le monde, prend les spécimens qui sont le plus souvent devant lui, des figures d’autorité importantes dans sa vie : il vont devenir ses référents.

Au final, une dizaine de personnes, peut-être moins… sur 8 milliards !

Et il va considérer que cette échantillon de l’humanité est représentatif de TOUTE l’Humanité.

Aberrant pour un adulte, quand on y pense, n’est-ce pas ?


Et pourtant… Que faisons-nous lorsque nous disons : « TOUS les hommes sont volages » ? Combien d’hommes avons-nous vraiment connu ? La moyenne est de 20, 60 pour les plus actifs d’entre nous, et souvent moins de 10… sur 4 milliards.


Ou : « TOUS les riches sont des pourris ! ». Tous ? En êtes-vous bien sûrs ? Combien de riches connaissez-vous vraiment ?


A ce sujet : Comment comptez-vous être riches avec de telles pensées/croyances ? Vous ne voudriez quand même pas faire partie de ces « pourris » ?!

Ou : « L’argent ne fait pas le bonheur »

Ou : « On n’a rien sans rien »

Ou : « L’argent, ça tombe pas du ciel ! »

Ne vous attendez alors pas à une augmentation ou à gagner à la loterie !


Nous n’allons avoir de cesse que de valider cette croyance (et nous en avons plusieurs). Il faut bien que l’Ego ait raison ! Oui mais voilà ! Il va falloir choisir : avoir raison ou être heureux.


Nous allons donc reproduire ces situations de , disons, couples compliqués, en attirant à nous les personnes ou situations qui vont nous remettre dans ce à quoi nous sommes habitués : complications et disputes (changer = peur).

Et nous allons accumuler les échecs relationnels, car trop « compliqués », ou bien rester dans une situation de couple « compliquée » car c’est « normal », « tout le monde vit ça », « c’est sain».

Nous prouvons ainsi par l’expérience, que nous avons raison et nous validons notre croyance un peu plus à chaque fois : « tu vois, je te l’avais bien dit ! », « je le savais ! », «Ca ne m’étonne pas – de moi, d’elle », « Comme d’habitude »………..

Il en est de même pour le sentiment d’abandon, de rejet, d’injustice etc.

Nous allons attirer les bonnes personnes afin de reproduire le manque, l’abandon, le rejet etc.

On va même attirer les amis, et leurs amis qui ont des expériences qui vont valider nos croyances.

Les personnes que nous rencontrons sont donc parfaites pour nous et notre évolution.


Notons que la Langue des Oiseaux nous dit que le sentiment est un ressenti qui ment. Ce n’est que NOTRE impression, pas dit qu’elle soit vraie… mais elle va générer une émotion, qui elle, est réelle.


-LES CROYANCES VENUES DU TRANSGENERATIONNEL :

Nous pourrions ajouter à cette liste de croyances :

les « devises » de notre famille : « Nous chez les Martin, on ne se laisse pas marcher sur les pieds »

et les loyautés (conscientes ou inconscientes) : « Paysans ou médecins de famille (pas en ville, pas spécialiste) de père en fils » (peur d’échouer ou de réussir + sabotages à l’horizon !),

ou : « Toutes les femmes de la famille se sont mariées avant 25 ans » (sentiment de rejet, de ne pas être à la hauteur, manque de confiance à prévoir)


Et également:

- Les INJONCTIONS entendues toutes notre enfance:

"C'est pas comme ça que tu vas y arriver"; "fais plaisir à maman, ta tante"; "t'es vraiment nul en maths"; "t'es bien comme ton père / ta grand-mère"; "sois fort-e"; "sois un-e grand-e"; "c'est un vrai petit monstre", "qu'es-ce que tu es maladroit-e"; "t'es nul-le, fénéant-e, un petit cochon, un poids, une erreur" etc...


EMILE COUÉ nous a appris ce que les neurosciences ont aujourd’hui prouvé :

-        Le Subconscient dirige le fonctionnement physiologique et psychique.

-        Le Subconscient l’emporte sur notre conscient. (Notre imagination est bien plus puissante que notre volonté car elle est sans limites).

-        Le Subconscient est sensible à la suggestion.

Donc, nous pouvons changer notre Subconscient avec des suggestions de notre choix : nous reprenons la direction de notre vie.


-LE S.R.A.A.:

Reproduire des situations ? Comment cela est-il possible ?

Eh bien, il y a en nous le S.R.A.A. ( Système Réticulé Activateur Ascendant) , une structure nerveuse située à l’arrière de la tête, au-dessus de la nuque. Il contrôle l’éveil et l’attention. C’est notre Google interne, un filtre, un antenne qui capte à l’extérieur ce qui est écrit dans notre cerveau. Il joue un rôle dans le tri de nos souvenirs (plaisants ou désagréables) et comment ils vont impacter nos décisions et nos choix de vies .


Il va donc filtrer nos 60.000 pensées/jour et 400 milliards de bits d’informations/ sec, selon les 3 critères suivants :

1- Que ce soit important pour notre survie

2- Qu’il y ait un caractère nouveau (il faut actualiser nos objectifs)

3- Que cela génère une forte émotion.

Il choisit un stimulus au-dessus de notre seuil d’observation pour que notre cerveau prête attention. Nous allons percevoir plus ou moins certaines choses, personnes et opportunités.

Il s’aligne avec les mots que nous utilisons, il sélectionne les évènements, puis fait apparaitre les possibilités d’expérience à notre vision.


Ce ne sont pas les évènements qui créent nos pensées, mais nos pensées qui créent les évènements.

Nous ne rencontrons pas les gens par « hasard ». Nous les attirons. ^^


LE VERBE :

Il est donc important de faire attention au vocabulaire que nous utilisons et aux généralités (toujours, tout, jamais, tout le monde, les riches…).

Ajoutons à cela que l’inconscient ne comprend pas la négation. Ce qui fait que si on pense :

« Je ne veux pas de dettes, relations compliquées, être abandonné(e) », le moteur de recherche « entend » :

« je VEUX dettes, relations compliquées, être abandonné(e) ». Ce sont les mots de recherche que nous envoyons.

Et comme le rappelle le Génie de la Lampe : «Your wish is my command». (nos désirs sont des ordres)

C’est comme ça qu’on attire toujours plus de ce que l’on ne veut pas.


Mère Teresa refusait de participer à des manifestations CONTRE la GUERRE. Elle disait : « Invitez-moi à une manifestation POUR la PAIX, et je viendrai. ».

On LUTTE CONTRE le SIDA, le TERRORISME, la PAUVRETE…. Aberrant lorsqu’on sait cela : on ne fait que produire plus de cette chose ! Ne serait-il pas productif d’ŒUVRER POUR la SANTE, LA SERENITE, LA PAIX, L’ABONDANCE ?


Comprenons ces 2 POSTULATS d’ EMILE COUÉ :

1-    « Toute pensée occupant l’esprit devient une réalité. »

-> Plus je veux, moins je peux 

2-    « Ce n’est pas notre volonté qui nous fait agir, mais notre imagination. »

-> Plus j’imagine, plus je peux

=>Nous ne faisons pas ce que nous voulons, mais ce que nous imaginons.


Être maitre de sa vie , c’est être maitre de ses pensées.

La volonté seule ne peut pas agir : Elle permet d’agir et de choisir, mais à condition de l’imaginer possible.

Imaginer l’impossible, c’est le rendre accessible et possible.

Il faut la volonté d’imaginer.

On obtient ce qu’on veut parce que :

-        L’imagination est au pouvoir,

-        On est dans une intensité : on ne pense qu’une seule chose à la fois,

-        Qu’on l’associe à une émotion


MANIFESTATION :

En d’autres termes, nos pensées sont créatrices. Nos croyances créent notre réalité.

D’ailleurs, un homme sage a dit, il y a 2000 ans : « Pense, et tu crées ». On pourrait aussi dire : « Crois et tu crées ».


C’est comme si , debout dans notre maison vide, nous avions visualisé la déco et les gens qui y entrent, et que cela se concrétisait avec plus ou moins de latence ( selon l’intensité des 3 critères).

D’où l’intérêt de se concentrer sur ce que l’on VEUT et qui nous PLAIT et non pas sur l’inverse.

D’où l’intérêt d’y mettre une intention, de l’émotion, de visualiser, bref, d’y croire.

Cela demande d’écouter notre dialogue intérieur, d’être vigilant au langage que nous utilisons, mais cela devient vite une habitude, surtout lorsque l’on en constate les effets positifs et bénéfiques sur notre vie.

Exemples :

C’est ainsi que nous finissons par retrouver nos clés là où nous avons déjà cherché, car notre attention est complètement orientée « clé » et nous y mettons une émotions plus intense quand cela fait trop longtemps et que l’on s’énerve par exemple.


Ou, que 2 personnes vont vivre la même soirée différemment, rencontrer des gens différents, s’ennuyer ou non, selon le mindset qu’elles avaient en partant. (ça nous donne raison et ça valide les croyances)


Ou, que nous ne voyons pas les offres d’emploi au-dessus de 2000€ car nous ne pensons pas les valoir.


Ou, que certaines personnes « ont de la chance » et d’autre pas.


LA LOI D’ATTRACTION :

Parlons-en, puisqu'on y est!

Revenons à notre exemple sur l’argent. Que si « l’argent ne fait pas le bonheur », est « dur à obtenir » et que « les riches sont pourris », alors il est fou de continuer à jouer au loto, en croyant que c’est une affaire de « chance ».

/ Notons au passage que l’abondance est suffisante et est propre à la perception de chacun. Ceux qui gagnent des millions ne sont pas forcément « chanceux ». Ils ont un travail particulier à faire sur leur relation à l’argent. D’où d’ailleurs peut-être l’idée de La Fontaine que « l’argent ne fait pas le bonheur »… de certains, mais y contribue./


Certains diront que la Loi d’Attraction, « ça ne marche pas », « c’est des foutaises ».


Ne blâmons pas les outils. Rien ne sert de « rêver » d’être riche et ce qu’on ferait , si on ne change pas nos croyances liées à l’abondance et à l’argent. De plus, rêver sans visualisation et émotion est stérile. Pour qu'un rêve devienne un objectif, il doit être placé dans le temps.


Il faut y croire:

Si un athlète avant une compétition dit : « Je suis nul, je ne vais jamais y arriver », il est probable que son coach lui dise : « Tu as raison. Reste sur le banc. »

Henri Ford ou Madonna seraient-ils devenus ce qu’ils sont devenus avec de telles croyances et s’ils n’avaient pas gardé leurs objectifs en tête (mots clé précis), si concrets et réels dans leur têtes qu’ils pouvaient déjà le vivre ( fortes émotions), ayant régulièrement de nouveaux micro projets pour accomplir leurs objectifs ultimes (nouveauté) ? Ils connaissaient (comme bien d'autres) et utilisaient ce fameux "secret".

Madonna disait : « Je veux être une star ». Et elle n’a pas lâché cet objectif, ce mindset, envers et contre tout et tous.

Henry Ford disait: "Que tu croies que tu vas réussir ou non, tu as certainement raison".


Il y a des moment où tout retombe, tout semble se fermer, mais quand on persévère et qu’on est patient, on s’aperçoit que tout vient en son temps. C’est comme si on plantait une graine, qu’on l’arrosait, qu’on la surveillait, mais que rien ne venait. Certains abandonnent là. On ne voit pas que sous la terre, la graine a germé, qu’elle perce à travers la terre, pour venir jusqu’à nous et nous donner cette belle feuille, prometteuse d’un arbre entier qui portera des fruits en son heure.

Il faut y croire !


Les gens disent souvent : « Je ne crois que ce que je vois. »

Et si, en fait, on voyait ce que l’on croit ?


(Peut-être verrez-vous une autre façon de comprendre le film Matrix.)

Imaginez si vous étiez branchés sur l’abondance plutôt que le manque (d’argent, d’amour, d’amis, de clients, de confiance) !


Finalement, c’est QUI, la Loi d’Attraction ?


*LA PUISSANCE DE L’INTENTION : docu, plusieurs intervenants sur le fonctionnement de l’Homme et de la vie sur terre, un vrai baume : (11) La puissance de l’Intention (Documentaire) - YouTube

* les croyances sont créatrices, sur fond de monde vibratoire et énergies


Voilà ! J’espère que ceci vous aura aidé à mieux comprendre le système des croyances.


A suivre dans COMMENT CA FONCTIONNE DANS NOTRE TETE ? 1-3: Les comportements


Permettez-vous de laisser un commentaire ou suggestion. Merci de votre visite sur mon Blog.

A bientôt pour d’autres sujets passionnants !

53 vues0 commentaire

コメント


bottom of page