top of page
  • Claire MARGUERIE

2-COMMENT CA FONCTIONNE DANS NOTRE TETE ? POURQUOI NE VOULONS-NOUS PAS CHANGER ?

Dernière mise à jour : 12 nov. 2023

L’inconscient cherche à nous protéger. Depuis notre conception. Et il va se servir de toutes les parties du cerveau pour y arriver.


Le cerveau reptilien nous met en alerte à chaque fois qu’il y a un danger (REEL) ou qu’il POURRAIT y avoir un danger, générant une peur, donc une ILLUSION. Et c’est l’Illusion qui nous empêche de voir la réalité.


-Et si l’Ego a peur, il se met en retrait et ne change pas.


CE QUI EMPECHE LE CHANGEMENT :

1- LES BLOCAGES EMOTIONNELS

2- 4 PEURS PRINCIPALES :


* PEUR D’ECHOUER : de ne pas être à la hauteur, se compare aux autres -> peur d’être jugé

* PEUR DE REUSSIR : je ne mérite pas de réussir ; si je réussis mieux que mes parents, je suis déloyal , je ne serai plus le même, ma famille et amis ne me reconnaitrons plus, je pourrais les perdre… je ne m’autorise pas à réussir, -> peur d’être jugé.

* Entraine PEUR DU JUGEMENT : on va me détester, m’envier, on ne va plus m’aimer

* PEUR DE L’INCONNU : on change : on quitte un état (connu) pour un autre état (inconnu), je ne vais plus maitriser ma vie…


La peur n’est qu’une alarme, pour prévenir qu’un danger est possible.


Si l’alarme incendie sonne dans un bâtiment :

-Il peut vraiment y avoir un début de feu, peut-être encore maitrisable,

-Quelqu’un fume simplement une cigarette.

-Il y a un court-circuit.


Plusieurs de ces situations ne présentent pas de réel danger.

Vous éteignez l’alarme et vous allez voir ce qu’il se passe. Peut-être qu’il se passait vraiment quelque chose et vous serez bien content que l’alarme ait sonné si fort et vous ait dérangé, sinon, vous grommelez d’avoir été dérangé ou vous êtes reconnaissant pour ce petit break, et vous retournez à vos activités.


Il en est de même avec les peurs, crises d’angoisses et de panique, les allergies. Prenons-les pour ce qu’elles sont : des alarmes ! D’un danger pas forcément réel (et « consciemment, on le sait bien »). Alors éteignons l’alarme en la remerciant et allons calmement voir ce qu’il se passe. Ha bah, rien, en fait…Retournons à nos activités. ( Je schématise. Vous pouvez trouver de l’aide pour y parvenir au cabinet)

Les peurs vont créer


3- 4 BESOINS :


* DE CONTROLER : On ne peut pas tout contrôler. On ne peut pas contrôler l’Univers ! En voulant que tout se passe comme nous l’avions décidé, nous créons des interférences et nous empêchons l’Univers (la Vie …) de faire comme lui, avait prévu les choses.

* D’APPROBATION (ou la peur de la DESAPPROBATION) : Je veux être approuvé(e) quand je contrôle. Je cherche l’approbation de mes parents en obéissant aux injonctions que j’ai entendu toute mon enfance. Je veux leur faire plaisir (puis à mon patron, mon conjoint…), être bien vu(e), plaire, rentrer dans le moule, ne pas être différent. On ne s’écoute plus (nos désirs) .

* DE SECURITE : Ce qu’on connait (l’inconscient n’aime pas l’inconnu), doit être facile, plaisant. Rester dans la zone de confort et ne pas aller dans la zone d’apprentissage.

* D’APPARTENANCE: Peur d’être séparé(e), d’être coupé, on se compare aux autres


4- BESOINS ET ASPIRATIONS


Les besoins : sont basés sur des manques, sont primaires, matériels, vitaux, cerveau cortical gauche


Les aspirations : réalisation de soi, entrainent des désirs (secondaires) = plaisirs, immatériels, irrationnels (basés sur l’imaginaire), font partie du circuit de la récompense (réaliser un désir= dopamine= fierté + motivation), cerveau cortical droit.


Cela crée un conflit entre cerveau gauche et droit : nos besoins et nos envies.


« J’ai envie de changer de travail, mais j’ai besoin de ma paie »

« J’ai envie d’être indépendant(e), mais j’ai besoin de vivre avec quelqu’un »


Nous ne pouvons pas vivre nos aspirations car nous sommes bloqués sur nos besoins, que nous considérons vitaux (être en couple, avoir un salaire…)

Nous aspirons à des choses mais nous avons peur de perdre ce dont nous avons besoin car nous sommes basés sur le manque (et non l’abondance).

(pour plus d’infos sur les aspirations, voir post du même nom)


Nous cherchons l’homéostasie entre nos besoins et nos aspirations.

Si les besoins sont plus forts, nous ne changeons pas.

Si les aspirations sont plus fortes, elles motivent le changement.


Cette partie est inspirée d’une conférence d’O. Madelrieux.


5- ENVIE DE CHANGEMENT ?

Difficile effectivement, dans ce contexte, d’être aligné, de savoir qui nous sommes vraiment. Il va s’agir de retrouver son Pouvoir et sa Liberté.


La Force de l’univers la plus difficile à surmonter est la force de l’habitude : Nous voulons changer mais nous voulons rester les mêmes. Alors oui, cela peut être inconfortable, pendant un temps, de suivre un chemin, de perdre nos repères. Changer, passer à autre chose veut aussi dire être capable de laisser derrière soi.


Si dans votre salon, vous déplacez, enlevez ou rajoutez une lampe, nécessairement, il aura l’air d’être différent. Vous verrez certains recoins que vous ne pouviez pas voir avant, l’atmosphère aura changé. Ce ne sera peut-être perceptible qu’aux regards attentifs. Et pourtant le changement est là. Et s’il vous plait, vous garderez cette nouvelle configuration de votre salon, laissant nécessairement l’ancienne derrière…. Et c’est ok !


Souvent, lorsque nous faisons des travaux de rénovation dans notre maison extérieure, nous sommes contents. Nous avons économisé, nous avons bien réfléchi à ce que nous voulions, nous savons qu’il va y avoir une phase de travaux inconfortable et poussiéreuse (on en rira même plus tard, qu’il a fallu dormir dans la cuisine !).


Mais nous avons hâte. Hâte de voir le résultat, hâte de voir comme elle est belle. Hâte de voir se concrétiser ce que nous avions seulement imaginé.


Finalement, nous sommes fiers de notre travail, fiers de nos choix d’artisans, de couleurs etc. Et nous sommes heureux. Heureux de vivre dans cette belle maison que NOUS avons choisi et qui nous correspond plus.


Si nous pouvons le faire avec notre maison extérieure, pourquoi pas avec notre maison intérieure ?

En quoi aurait-elle moins d’importance ?

Laquelle de ces deux maisons vous apportera le bonheur ?


Voilà ! J’espère que ceci vous aura aidé à mieux comprendre ce qui nous empêche d'avancer.


A suivre dans: 3-COMMENT CA FONCTIONNE DANS NOTRE TETE ? -Le changement


Permettez-vous de laisser un commentaire ou suggestion. Merci de votre visite sur mon Blog. A bientôt pour d’autres sujets passionnants !

8 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page